Résultat de recherche d'images pour "les indiens du nord"

Les Nord-Amérindiens sont les premiers occupants du continent d'Amérique du Nord et leurs descendants. En 1492, l'explorateur Christophe Colomb pense avoir atteint le sous-continent indien, alors qu'il vient de débarquer en Amérique. C'est dans ce contexte que les Européens nommeront brièvement ce territoire les Indes occidentales, pour les différencier de celles dites orientales. Depuis cette confusion, on continue d'utiliser le mot « indiens » pour parler des populations du Nouveau Monde. Avec les travaux du cartographe Martin Waldseemüller au début du XVIe siècle, on commence à parler de « continent américain » en mémoire du navigateur italien Amerigo Vespucci ; ses habitants sont alors désignés sous le nom d' « Indiens d'Amérique ».

 

L'arrivée des Européens en Amérique du Nord à partir du XVIe siècle provoqua d'importantes conséquences sur les Amérindiens : leur nombre s'effondra à cause des maladies, des guerres et des mauvais traitements. Leur mode de vie et leur culture subirent des mutations. Avec l'avancée de la Frontière et la colonisation des Blancs américains, ils perdirent la majorité de leur territoire, furent contraints d'intégrer des réserves. Leur situation démographique, sociale et économique ne cessa de se dégrader. Depuis les années 1970, la communauté amérindienne connaît un certain renouveau : leur population augmente, la pauvreté recule lentement, les traditions revivent. Si les Amérindiens sont désormais des citoyens à part entière, ils restent malgré tout à la traîne du développement américain.

 

Camp ojibwé peint par Paul Kane.